• La Chambre d'Agriculture de la Wilaya de Jijel
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Le crédit hypothécaire «Habitat en milieu rural» aux particuliers dimanche 11 décembre 2016 12:31 Le crédit hypothécaire «Habitat en milieu rural» aux particuliers
L'Algérien consomme 15 kg de poulet par an dimanche 11 décembre 2016 13:05 L'Algérien consomme 15 kg de poulet par an
Baisse de la facture d'importation de céréales mercredi 14 décembre 2016 07:32 Baisse de la facture d'importation de céréales de plus de 18% durant l'anée 2016
olivier dimanche 8 décembre 2019 10:56 Un olivier commence à être productif dès l’âge de 4 ans, et est en pleine force de l’âge entre 35 et 150 ans, dans la région de Jijel, la récolte des olives débute en règle générale en novembre, et elle peut s’étaler jusqu’au mois de...

2017, année d’évaluation des projets de programme de développement rural intégré

Catégorie : Articles de journaux Publication : jeudi 24 mars 2016

JIJEL - Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Sid-Ahmed Ferroukhi a déclaré, lundi soir à Jijel, que l’année 2017 sera celle de l’évaluation des projets de programme de développement rural intégré (PPDRI) qui ont concerné quelque 11.000 bénéficiaires à travers le pays.

Intervenant à la clôture d’un séminaire national consacré à la "participation de la forêt dans l’économie nationale", organisé au centre de formation des forestiers de Kissir (Ouest de Jijel) par la direction générale des Forêts (DGF), à l’occasion de la célébration de la journée internationale des Forêts (21 mars), le ministre a notamment rappelé que ces projets, lancés à travers le territoire national, devront faire l’objet d’une évaluation précise pour connaitre leur impact et les carences, s’il y a lieu, dans leur mise en application sur le terrain.

Se félicitant de l’organisation de cette rencontre nationale des cadres forestiers, M. Ferroukhi a indiqué d’emblée que la forêt constitue un espace de diversification de l’économie nationale à laquelle doivent être impliqués les partenaires publics et privés pour valoriser les produits de la forêt.

Cette action qui requiert la mise en place de mécanismes est de nature à mettre en valeur les produits forestiers et, partant, créer des richesses et de l’emploi. Il a cité, à ce titre, le cas du liège extrait des forêts dont une bonne quantité est placée sur les marchés étrangers.

Le ministre a souligné que le patrimoine forestier doit contribuer à l’économie nationale dans le cadre du développement durable.

Dans son intervention au séminaire placé sous le thème "la forêt et l’eau" avec comme slogan "prenons soin des forêts, car chaque arbre et chaque goutte comptent", M. Ferroukhi a rappelé les efforts déployés en matière de reboisement, de protection des ressources naturelles et de lutte contre la dégradation des sols depuis le recouvrement du pays de sa souveraineté nationale.

L’Algérie a planté 1.852.748 hectares dont 658.640 hectares ont été réalisés durant la période allant de 2000 à 2013. Cette superficie reboisée a été réalisée depuis 2000, année du coup d’envoi du Plan national de reboisement (PNR), ont indiqué les responsables de la DGF.

S’agissant de l’inventaire forestier national de 2008, les forêts et maquis couvrent globalement 4,1 millions d’hectares.

A son arrivée à Jijel, le ministre a notamment visité le chantier d’un nouveau centre de formation des techniciens forestiers, en réalisation au lieu-dit Kissir pour remplacer un ancien établissement bâti en préfabriqué et en service depuis les années 80.

Pour la seconde journée de sa visite (mardi), la délégation ministérielle visitera des exploitations agricoles, le port de pêche, une laiterie et un périmètre irrigué.

aps Mardi, 22 Mars 2016

Affichages : 282